Votre Panier

VirtueMart
Votre panier est actuellement vide.

Itw piste par piste : Kedy - Les Contes de la Street

En attendant son 2ème solo, Kedy revient sur Les Contes de la Street, produit par Dogg Master, Busta Xsess & Djë :

en écoute ici :

Kedy- Les Contes de la Street

01- Intro : Instru sombre, menaçante et gangsta a souhait, avec une ambiance a la Natural Born Killa d'Ice Cube et Dre ! Dès les 1premières notes elle plonge l'auditeur dans Les Contes de la Street un peu à la manière d'un générique.

02- Qui : ça me tenait à coeur d'ouvrir mon album en ne faisant que le dernier couplet du premier son (comme Snoop dans Doggystyle). Ca a donné lieu a des débats niveau tracklist avec l'équipe qui ne trouvait pas ça judicieux, mais la prod s'enchaînait trop bien avec l'intro et le thème était parfait. De plus Alsco, Badia et la talk de Busta Brown donnent le ton de l'album sur ce morceau énergique.

03- Money : thème récurrent dans le rap, mais que je voulais replacer dans mon contexte. Dans cette chanson j’explique que je n'ai plus rien à perdre, mais que j'essaye d'être meilleur pour ma fille et pour m'en sortir, que l'argent facile ne dure pas toute une vie et que la reconversion est urgente. Je ne fais pas l'apologie du biz, c'est plus un avertissement sur un train de vie éreintant physiquement et mentalement !

04- Juste un été : J'suis pas le meilleur pour faire des morceaux festifs mais il me fallait une chanson pour accompagner les barbecues. Quoi de mieux qu'une prod assez r&b et Aelpéacha pour annoncer la couleur! Parfait pour rider au réveil un mois de Juin! Et que dire du passage talk de Dogg Master et du solo de flûte! Au passage un remix sera bientôt dispo avec Ogk du Southcide 13 en guest !

05- R&g (Pas la pour perdre) : "Le" morceau punchline et clash. Je raconte dans ce morceau l'impression d'être boycotté par le rap français, les médias, les autres rappeurs, la capitale ! J'explique pourquoi je rap et chante et crie au grand jour ma liberté, mon coté j'm'en foutiste qui fait simplement ce qui lui plait et qui malgré un style différent peut tjrs péter les 3/4 du rap en France !

06- Feel my pain : texte écrit à 4h du mat après quelques bouteilles en pleine séparation conjugale. Bref, pas les meilleurs moments d'ma vie. J'ai écrit cette chanson d'un trait, en me livrant parce qu'aujourd'hui j'assume que parfois on pleure. Ce texte peut te faire comprendre d'autres pensées de l'album. Quand j'étais a la rue vers 2000-2001 j'écoutais en boucle Run the streets de 2pac, j'ai voulu reprendre la même basse. J'espère que ce morceau dégage autant de soul que j'étais saoul en l'écrivant (rires) !

07- Ghetto life : Djë m'avait filé une démo de la prod. C'est là que j'me suis rendu compte que j'faisais du "R&g" et en faisant écouter la maquette à Dogg Master et l’équipe j'ai posé les fondations de l'album. C'est le morceau le plus représentatif du R&g, j'y explique ce que je vois tous les jours ainsi que mon état d'esprit. Les choeurs qu'on peut entendre au début de la chanson viennent de "Ambitionz az a ridah" de 2pac !

08- Les Contes de la Street : le morceau éponyme, autobiographique. Il reflète bien ma double personnalité, entre violence et compassion, mélancolie et énergie! Comme Feel my pain, j'avais pris le stylo pour évacuer de mauvaises pensées, une sale nuit, je crois que ca donne du vrai rap et ça se sent! C'est la chanson preferée des petits qui écoutent Mr You et LIM ! Pourtant le refrain va plus voir du coté de Nate Dogg…

10- On ride : j'avais posé sur l'instru de Coolin in the ghetto de I smooth 7 avec Alsco. On l'a ramené au Dogg avec le remix de Let me ride. On voulait un son bien g-funk à la What's my name ! Mission réussie! Si j'avais un club j'le passerai… ou dans un mix de Dj.

11- Préliminaires : J'ai grandi avec Boyz in the Hood et Menace 2 Society. Dans ce genre de films on entendait de la west-coast bien sûr, mais aussi beaucoup de soul-funk et de r&b. Comme j'ai travaillé cet album comme une b.o, il me fallait la chanson qui allait avec la scene d'amour, sans tomber dans le mielleux tout naze, d'où le thème. NX avait kiffé le morceau et il aime faire des trucs différents, il m’a ramené ce couplet magique qui rend le morceau moins lover mais encore plus sexy!

12- Trop frais : mon son a la Nate Dogg ! La prod me donnait le sourire et la pêche pour la journée ! La prod est faite par Busta Brown, arrangée par Dogg Master et en feat avec Doggy G, un son en famille quoi !

13- Realz Recognize Realz : pour la petite histoire, ce son devait être un feat avec Richie Rich. J'ai jamais eu de nouvelles après, alors c'est mon pote Alsco qui est venu a la rescousse sur ce morceau. On a fait le refrain en 5 min montre en main et je trouve que ça sonne Oakland grave!! C'est du pur mcing, énorme sur scène, demandes à ceux qui étaient au Gin Chronic.

14- 6.4 : j'ai tourné tout un été avec cette prod dans la vago, j'avais des mélodies mais aucun thème. Un jour dans ma caisse toute pourrie, j'ai réalisé que même si on a un lifestyle un peu west, il y a des clichés que je me devais d'éviter, voilà pourquoi je dis qu'on a pas de 6.4 et qu'on s'en tape. Je suis un grand fan de new jack, en particulier Teddy Riley et Montell Jordan, d'où les clins d'oeil dans les ad-libs!

15- Shorty : ma plus grande influence ça reste 2pac, depuis toujours ! En écoutant la reprise de Shorty de Trick Daddy je me suis aperçu qu'aucun français n'avais jamais repris de chanson à lui ! Bien sûr on l'a fait à notre sauce! Certains adoreront, d'autres détesteront mais au moins je l'ai fait et je pense que j'en ferai d'autres.

16- J'espère : Je me suis inspiré de chansons que j'écoute dans les mauvais moment : X-factors de Lauryn Hill et Heartbroken d'Aaliyah, le moins que l'on puisse dire c'est que mes sources d'inspi sont éclectiques ! Mais au lieu de faire une bande son pour dépressifs, je préférais laisser un message positif ! Surtout pour ma fille mais aussi toutes les femmes qui ont compté pour moi.

17- Dr Kedy & Mr Caine : la prod est un rappel de l'intro, il fallait que je mette en parole les dualités de ma personne, celui qui fait le mal et aspire a être meilleur, celui qui est bon mais a peur de péter un câble, le rappeur-chanteur, le père-célibataire, l'afro-européen etc...

18- Outro : quoi de mieux que de conclure d'une manière laid back et sexy sur un énorme solo de Dogg Master...


Copyright Doggy Phunk Palace © 2014. All Rights Reserved.